Enfin ça à démarrer à WoeLab Prime

La journée Lomé Policy Hackathon organisé par les communautés et les incubateurs togolais ont démarré hier dans les locaux de WoeLab Prime à Adidogome avec la présence des partenaires et du représentant du Ministère des Postes, de l’Economie Numérique et des Innovations Technologiques.

Avec l’appui de la Banque Mondiale, de la Francophonie, de KONRAD ADENAUER STIFTUNG et d’autres, WoeLab et ses partenaires hubs tels i4Policy, Innov’Up, Youth CDC, Africa Coworkers et isoCube ont démarrer la journée de Lomé Policy Hackathon avec un programme chargé. De l’ouverture de l’événement aux travaux des groupes (création, croissance et d’idéation d’une entreprise ou projet) qui vont permettre aux participants d’identifier les 10 blocages aux évolutions des startups et entreprises au Togo, l’événement revêt un sens important et urgent aux yeux de l’Etat selon le représentant du ministère des Postes, de l’Economie Numérique et de l’Innovation Technologique, Monsieur Michel Galley.

Pour lui, « la vocation de son ministère est d’accompagner toutes les initiatives qui peuvent œuvrer au développement du secteur de l’économie numérique et en particulier les innovations technologiques qui constitue un enjeu de premier ordre dans l’accélération de la transformation socio-économique de notre pays. Il est juste de féliciter et d’encourager l’audace et la pertinence des acteurs ainsi que des partenaires qui ont œuvré pour la concrétisation de cet événement majeur qui demeure avant tout un processus qui a terme doit forcément booster notre économie ».

L’objet de ces journées est d’arriver à identifier les blocages et échecs du développement des projets d’entreprise et surtout d’en proposer des solutions idoines et des projets de lois que peuvent mettre en place l’Etat togolais en vue d’un épanouissement de l’écosystème entrepreneurial au Togo en particulier l’entreprenariat tech.  

Votre avis