Se mettre en règle avant le 31 janvier

Au Congo Brazzaville, il ne sera plus possible d’entrer les équipements électroniques sur le territoire sans l’aval de l’ARCEP. Les importateurs et distributeurs ont le devoir de se mettre en règle avant le 1er févier2019.

Le 22 janvier 2018, Yves Castanou, le directeur général de l’ARCEP, a rencontré les importateurs et distributeurs de téléphones, tablettes, ordinateurs et autres appareils électroniques au Congo pour leur signifier que dès le 1er février 2019, il ne leur sera plus permis de faire entrer dans le pays, des équipements et terminaux de communications électroniques sans l’agrément de l’Arcep.

Selon le directeur de l’ARCEP, « Il m’a été donné de constater que l’activité d’importation et de distribution d’équipements terminaux de Communications Electroniques se fait jusque-là au mépris des règles imposées dans ce domaine par la réglementation en vigueur ; ce malgré de nombreux rappels à l’ordre dont le dernier a été fait au cours de la réunion tenue au siège de l’Autorité de Régulation, le 17 décembre 2018, avec certains importateurs et distributeurs », sur ce, tout ces derniers sont invités à se mettre en règle avant le 31 janvier 2019.

Il faut rappeler que la loi n°9-2009 du 25 novembre 2009 portant réglementation du secteur des communications électroniques, en son article 161, exige un certificat d’homologation préalable à l’importation de tout équipement terminal de communications électroniques. L’initiative d’homologation d’équipements terminaux de communications électroniques est donc une des missions régaliennes de l ’ARPCE qui vise à promouvoir les droits des consommateurs. L’ARPCE entend ainsi assurer aux usagers, à travers tout le pays, un matériel de qualité répondant aux normes internationales.

Votre avis